Coenobium Rhodanien

Une coalition de petites alliances, chapitres et mages ermites, située dans la Marche Est du Tribunal (la Provence proprement dite), principalement peuplée par les Maisons Jerbiton et Mercere et leurs occasionnels invités. Fondée après la déroute de Fraxinetum, alliance de pillards Tytalus Sarrasins basée dans le Massif des Maures.

Symbole : un pont composé de multiples arches.

Cette alliance est toujours officiellement enregistrée en tant que Mascum sub Pontem dans les registres du Tribunal, mais la plupart des mages de Provence l’appelle simplement Le Coenobium.
En fonction du nombre de mages invités présents à un moment donné, on peut sans doute affirmer qu’il s’agit de la plus grande alliance du Tribunal. Le niveau de coopération entre les magi y est particulièrement élevé comparé au reste de l’Ordre, mais les membres apprécient particulièrement la possibilité de faire appel aux ressources collectives de la coalition pour défendre leurs intérêts personnels quand le besoin s’en fait sentir.

Histoire :

Cette grande alliance « multi-sites » s’étend tout le long du Bas-Rhône et vers l’Est, le long de la côté du comté de Provence. Elle est formée par les héritiers d’anciennes alliances provençales et d’une portion non-négligeable de mages ermites, qui se sont tous regroupés pour faire face aux déprédations de l’infâme alliance de Fraxinetum. Faisant usage de leurs liens familiaux et de leur influence au sein de la noblesse locale, les Jerbiton du groupe ont organisé la constitution d’une armée coalisée couvrant tout le territoire de la province sous le commandement de Guilhelm Ier de Provence qui a enfin réussi à chasser les Sarrasins du Massif des Maures, base depuis laquelle ils pillaient la région depuis des siècles.

Depuis ce grand succès, les mages victorieux ont décidé de poursuivre une politique de coopération et d’entraide mutuelle, teintée de de népotisme, qui leur a permis de prendre le contrôle de la majorité des ressources magiques et vulgaires dans le territoire du Royaume d’Arles. Bien qu’il ne représente actuellement pas une menace pour les autres alliances du Tribunal, les richesses et l’influence considérable du Coenobium pourrait en faire un ennemi redoutable si les intérêts collectifs de ses membres se trouvaient en péril…

Description :

Le cœur de l’alliance a été établi à Avignon, il y a une quinzaine d’années, après la victoire contre les Maures et leurs sponsors hermétiques de Fraxinetum. Les autres sites stratégiques de la coalition se trouvent à Arles et aux portes de la Camargue et elle possède des domaines dans tout le sud de la Provence et, vers le nord, jusqu’à Grenoble. En fait, c’est le lit du Rhône dans son entier qui supporte les besoins et les activités de l’alliance, dans un sens magique autant que dans un sens mercantile. Plusieurs mages du Coenobium passent l’essentiel de leur temps flottant sur les eaux du fleuve, arpentant ses berges, ou même dissimulés dans ses profondeurs. A tout moment, au moins deux membres de l’alliance parcourent son cours à bord de larges barges fabriquées spécialement par des artisans de la coalition. De plus petites embarcations servent au transport des Toques Rouges en provenance des Tribunaux voisins et des Mercere de l’alliance qui ne possèdent pas le Don pour leurs affaires. Nombre des plus puissants enchantements disponibles dans l’alliance pour les mages ou les Toques Rouges ciblent l’ensemble du Rhône ou demeurent actifs tant que l’individu qui les a reçus continue de flotter sur ses eaux, ou sur celles de l’un de ses affluents.

Avignon : les Chambres Sub Pontem

La première arche du Pont Saint-Bénezet contient les fragments d’un ancien temple romain, qui y forment une petite lacuna qui supprime l’aura divine qui englobe le reste de la ville. C’est ici que l’alliance a été fondée, sur les bases de l’ancienne alliance Sub Pontem. Ce site abrite toujours la salle du conseil officielle de la coalition et plusieurs laboratoires. L’aura magique y est maintenue par le flux continu d’esprits captifs du Rhône entre ses arches.
(historiquement, le pont d’Avignon n’a été achevé qu’au début du XIIe siècle, mais fuck that…)

Arles : le Foyer Mercere de Saint-Cyprien

Cette ancienne étape de pèlerins, aujourd’hui doublée d’une maison de passe, est le quartier général d’Alazaïs, cheffe Toque-Rouge et première consule du Coenobium.

Camargue : la Manufacture de Trinquetaille

Cet ensemble d’ateliers et d’entrepôts en bordure de la cité d’Arles, à l’entrée de la Camargue, abrite les richesses vulgaires du Coenobium et les artisans que l’alliance entretient.

Coenobium Rhodanien

Paratge Venatorum root root